QUELQUES écrits produits autour de la lecture de l'œuvre ICARE de l'artiste CAMPISTRON
                            ECRITS ELEVES
                            ECRITS ADULTES (stagiaires).

ECHANGER COMMUNIQUER PENSER LIRE ECRIRE PARTAGER PARLER PRESENTER PROPOSER prendre plaisir ...
CONTEXTE

Une œuvre authentique est présentée à des élèves de CM, insérée dans un projet de classe.

OBJECTIFS

Développer les compétences liées aux piliers 1/2/3 et 5 du SOCLE CCCC

Proposer un dispositif motivant, sécurisant, permettant à chacun de s'exprimer, tout en respectant un cadre fixé, travailler seul et à plusieurs, lire, écrire ...
Permettre des prolongements en lecture (mythologie) et productions d'écrits (amélioration, types d'écrits, corrections (orthographe, grammaire, conjugaison... le cas échéant etc..).

 

DEMARCHE

Des pages blanches comprenant une phrase "d'attaque", en lien avec le tableau, sont proposées aux élèves (ici, 15 pour 28 élèves).

Pour ce tableau, les phrases suivantes :

Ne dépasse pas cette ligne !
L'océan était démonté.
Il y avait une drôle de trainée rouge.
Pour faire ce tableau, prendre de la peinture noire.
etc...

Chacun doit écrire une phrase qui peut suivre et une seule avant de passer la feuille à son voisin. Ainsi, les différentes pages circulent, tournent dans le groupe classe entier... jusqu'à ce que tous aient écrit une phrase, au moins, par page.

DES PRODUCTIONS QUELQUES PRODUCTIONS

 

 

PRODUCTIONS

Celles-ci sont lues par les élèves qui veulent se prêter à la lecture à haute-voix.

INTERETS et OBJECTIFS  IMPLICITES

Un horizon d'attente est créé et recréé en permanence. Les élèves lisent et relisent, à chaque passage, pour se remémorer le texte, son type etc...  Les élèves sont attentifs puisque en "non-connivence" sur la totalité des textes. Des surprises apparaissent : de l'inattendu, de l'incohérence qui prête à sourire (et qui peut être une piste de travail, par la suite)...
Chacun, individuellement, a apporté sa pierre à un travail commun. Chaque texte lu n'est pas la production d'un seul (mise en visuel de l'élève stressante, souvent) mais l'œuvre de tous. Chaque écrit peut donc être repris pour le retravailler et sans léser quiconque (puisque tout le monde  a travaillé à chaque texte); la phrase d'attaque permet de focaliser sur un temps de conjugaison précis, un type de texte particulier (dialogue? Description? Narration?...). Des élèves inhibés à l'oral peuvent, sous cette forme, s'exprimer également...

  Même contexte pour des stagiaires adultes qui se sont prêtés au jeu de l'écriture...
 
IL était une fois, au large de la Crête,

Regarde ! dit-il.

Pour faire ce tableau,

3000 €.